Quand tu prendras le Chemin de ta Vie

Souhaite que la Route qui sinue vers l’Inconnu

nb17

Pleine d’Aventures, t’ouvre grand les yeux

Ne crains pas le Soir fondu dans le Noir

Jamais tu ne t’abandonneras au trouble

Si ta pensée te mordille

Si ton Ame tressaute

Je te souhaite que la Route parle de Joies

Que nombreux soient les Bonheurs de vivre

Que le plaisir de ta propre Solitude

T’apporte le goût de la Contemplation

Va visiter des bouquets d’Arbres

Où tu trouveras ton Arbre de Vie

Visite, dans l’immobilité du Silence

nb19

Et instruis-toi auprès des Chênes centenaires

Garde toujours tes Racines solides et vivantes

Y parvenir est essentiel

Mais ne te hâte pas

Mieux vaut poursuivre ta Route

Et n’aborder que l’Orée de la Forêt

Riche de ce que tu auras appris en Chemin

N’attends pas de miracle extraordinaire des Saisons

Et, même si à la fin, tu doutes encore… tu peux remercier le Ciel

Car tu es devenu(e) une Personne accomplie

Et c’est cela le vrai Chemin de ta Vie.

Doriane Ryckman Neuville Auteure…. Des Racines à la Liberté

                                   Tous droits réservés

(A partir du texte de Constantin Cavafis (1863-1933)… Le Cheminement de ce texte m’a inspirée à la première rencontre avec ses Mots)