Douce Attente…

Vêtue de ce pull si moelleux emprunt de ton odeur qui me chavire les sens

Enroulée dans ce parfum aux effluves enivrantes de nos enlacements grisants

Protégée par les souvenirs de nos échappées dans les chemins de neige

De nos baisers volés sous les branches des sapins qui nous saupoudraient de sucre glacé

Hypnotisée par la danse des flammes écarlates

Qui rejouent nos étreintes brûlantes

Qui se dénouent et se renouent de passion

Qui se lèchent et se pourlèchent

Qui s’enroulent et se caressent…  flammèches

flamme

Eblouie par l’éclat de ce paysage immaculé

D’aucune douleur terni

D’aucune trahison altéré

D’aucun doute obscurci…

                                   Face à tout ce Blanc

                                                    Habillée  chaudement

                                                                                Je me mets à nu…

Il fait froid dehors

                            Veux-tu bien fermer la porte mon Amour ?...

 

Doriane Ryckman Neuville Auteure

photographie personnelle