La Mariée de l’Hiver

Dent’Elles Blanches de flocons insoumis

Recouvrent son corps d’un éclat immaculé

Et sculptent ses formes évocatrices

Dans des superpositions de Blancs vaporeux

Elle est vraie, sans artifices

Et, du fait de sa fragilité raffinée

Pure comme la Neige qui n’a pas touché le sol

Un souffle d’antan sur son voile de Mariée

Semble lui donner des ailes de pureté

Sa liberté d’âme, en absence d’entraves

Remue le Cœur de son Alter Ego

Son Il en contraste Noir Nuit

 

Et dans ce poudroiement scintillant

Avec gourmandise, ils se dévorent des yeux…

 

Doriane Ryckman Neuville Auteure (pour mes Filles)

Projet "Frénésie de Blancs"

Photographie personn'Elle

miroir5