La Petite Robe Noire s’ourle de dent’Elle fourrure blanche

Elle s’emmitoufle de plus b’Elle dans son capuchon

Ses joues fraîches partagent le reflet de sa bouche rouge

Ses douces mains, bien à l’abri dans des gants, bougent

Et confèrent à sa silhouette un air de froid diapason

ABC (14)

 

 

                      Est-ce qu’au fond d’Elle, Elle change

              Comme à chaque saison, la Nature change ?

 

Elle avance et, toute en légèreté, se déhanche

Et danse sous ces flocons, comme dans une évasion…

Elle est chrysalide dans cette fourrure prison

Elle prend le temps de se réconcilier avec Elle-même

De réparer les douloureuses morsures de l’Hiver

De se défaire de ses démons frissons

Pour redevenir, au printemps, Reine Papillon…

                  Elle a changé, Elle n’est plus c’Elle d’hier

   L’histoire peut recommencer, en renouveau… Elle s’aime !

 

Doriane Ryckman Neuville

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer